Notre arrivée en Nouvelle Zélande, un van ?!

On loue une voiture ou un van ? On plante la tente ou pas ?

A la différence de l’Australie, il y a beaucoup moins d’endroits pour camper gratuitement en Nouvelle-Zélande, du moins dans l’île du Nord ! Alors pour la tente ce sera soit du sauvage, soit du camping. Et en plus nous serons en automne, le temps se rafraîchit et il risque de pleuvoir ! C’est décidé : un van ! Et maintenant y a plus qu’à choisir !
Et le choix ce n’est pas ce qu’il manque. On avait une piste avec Wicked qui est une marque low-cost, les vans sont de vieux modèles, camouflés sous des peintures voyantes. Bon vous l’aurez compris on n’était pas chaud. J’ai continué à chercher et c’est sur ecampers (un site de comparaison) que j’ai trouvé ce qu’il nous fallait ! Un petit van avec frigo/freezer et robinet en plus ! On a continué de chercher mais on n’a pas trouvé mieux ! La marque est Hippie Campers, alors pour ceux qui me connaissent, j’étais ravie ! Il y avait soit le blanc avec des fleurs voilettes (évidemment celui que je voulais) ou un orange avec des notes de musique. Boudu qu’il nous tardait de récupérer notre maison sur roues !

Notre arrivée en Nouvelle Zélande : quelle histoire !!!

Nous décollons avec un peu de retard et nous arrivons juste juste pour le service de navette entre Apollo et l’aéroport. Et c’est dans ces moments là qu’il t’arrive forcément quelque chose ! Guillaume se fait bloquer à la douane pour la tente. Après une petite menace de 400$, ils saisissent la tente pour vérifier quelle n’ait aucune bactérie et tutti. Le temps de bien énerver Guillaume 😉
Je fais un petit peu attendre le chauffeur et voilà Guillaume dans tous ses états qui revient (avec la tente et sans avoir rien déboursé). Et là, on entend une petite voix qui résonne dans l’aéroport, comme quoi une personne a oublié son sac à la douane… Pas manqué ! Le voilà reparti en sprint ! Oui parce que le sac en question est rempli de choses intéressantes: papiers (passeport, permis, carte bancaire) ordinateur, gopro etc. Rien ne manque ! Quelle aventure … Et c’est pas fini !!!

Avec toutes ces péripéties on arrive à 5h pour récupérer le van et les bureaux ferment à 4h30. (Sauf que ça, sur le site ce n’était pas mentionné, bref.)
À peine rentré dans les bureaux la stagiaire française nous fait « gentiment » savoir que nous devons payer en plus 75$ pour notre retard ! Et bam ! Alors oui c’était très très tendu !!!
Mais nous récupérons Mike alias Miky, un van tout beau, tout propre et avec tout ce qu’il faut: drap, couette, chaises et table de camping, réchaud et et et y a même la TV 🙂 il est orange et pas avec des fleurs mais je l’aime quand même !
Nous voilà tout heureux et excités pour découvrir la Nouvelle-Zélande !
Acheter une carte sim, avoir internet, trouver un free camp, faire deux/trois courses et profiter de notre van !

Nous trouvons un magnifique free camp au bord de l’eau, à un vingtaine de kilomètres d’Auckland. Une nuit paisible sur un « vrai » lit avec une couette (vous n’imaginez pas le bonheur !!!) et des vrais coussins pouaaaaah !
Le lendemain nous aménageons Miky ! Nous voilà fin prêts pour cette nouvelle aventure ! La tente est en vacances, les sacs bien rangés, en avant direction l’étonnant Northland…



Infos utiles

Dodo

  • Merci Campermate: free camp à côté d’Auckland

Transport

  • Location van 22 jours, assurance bris de classe, crevaison, perte de clef, panne, casse etc, table et chaises de camping, couette, drap, coussin, serviette, torchon, vaisselle, ustensiles de cuisine etc compris: 826 €

Visite

  • Pas encore 😉

À savoir: application Campermate à télécharger ! Gratuite et dans le même style que Wikicamp en Australie (existe aussi en NZ mais Campermate fait amplement l’affaire et est gratuite;)) Application avec carte interactive qui vous permettra de trouver tout ce qu’il vous faut: free camp, camping, douche publique, magasin etc
Prenez possession de la carte AA qui vous permettra d’économiser sur l’essence, vous comprendrez très vite le principe 😉
Et direction les offices de tourisme pour savoir que faire et où aller, même pas besoin de guide 😉
Ah et n’oubliez pas notre fidèle Mapsme LA référence en GPS offline (je devrais me faire payer pour toute cette pub)



 

Les commentaires sont fermés