La Vallée Sacrée des Incas en moto

Derniers jours avec nos supers Honda et rien de mieux pour profiter librement de la Vallée Sacrée. Elle s’étend de Pisac à Ollantaytambo en longeant la rivière sacrée Urubamba ou Vilcanota. Elle est dite incontournable au Pérou et je valide ! Véritable berceau de l’Empire Inca, c’est un voyage dans le temps à travers des paysages magnifiques ! De nombreux sites sont à visiter, il est possible de se munir d’un boleto turistico à Cusco, de le faire par ses propres moyens en payant uniquement quelques entrées ou de passer par une agence. Je pense que pour en profiter pleinement il faut compter au moins 2 jours.

De notre côté, l’addition: amour de la culture de Guillaume + prix du billet + temps + fatigue = profiter des magnifiques routes sinueuses + le sanctuaire des animaux + Las Salineras + les petits villages.

Les motos roulent tellement bien, nombre de fois on se dit que l’Asie avec ces motos plutôt que nos pétrolettes auraient été bien plus agréable, puis, quel bonheur de ressentir cette liberté ! Guillaume roule à toute vitesse, il se régale et avec nos supers casques daftpunk ça ne rigole pas. Ça monte ça descend les routes sont de bonne qualité et pas des plus emprunter. Il fait bon et on est plus trop trop malade on est juste triste de devoir rendre nos motos dans 2 petits jours alors nous en profitons à fond.

Santuario animal de Cochahuasi

Créé depuis 2007 ce sanctuaire est un refuge pour les animaux blessés ou maltraités. Ce fut une visite agréable, à taille humaine et il semblait prendre bien soin des animaux. Nous avons été guidé par une jeune allemande qui travaillait ici. Elle nous a expliqué l’histoire de chacun des pensionnaires et malheureusement c’est la barbarie humaine qui est la principale cause de leur venu dans ce centre.
Nous avons pu admirer entre autre le Condor, avec ses petits 3m20 d’envergure c’est l’oiseau terrestre le plus grand, qu’ils ont dit et vivant à haute altitude (environ 5000m) il est rare de le voir.
Un petite question persiste, comment ce centre va t il évoluer ? L’attrait avec le condor et les pumas est immense, va t il devenir un zoo à touristes ? Je n’en sais rien … Bref.

Nous profitons du paysage, apprécions un petit arrêt à Ollantaytambo et direction maintenant Las Salineras

Las Salineras

Un virage, puis deux, puis trois, une collinette et BAM Las Salineras de Maras. On ne savait pas à quoi s’attendre et on ne pouvait imaginer mieux ! Des salines en terrasse à 3000 m d’altitude, 4000 bassins de sel, 800 familles propriétaires, 200 tonnes de sel produites tous les ans grâce à un petit ruisseau chaud saturé de chlorure de sodium utilisé avant même l’époque inca.
Il est possible de s’y balader, nous l’avons traversé en essayant de gêner le moins possible les familles qui y travaillait. Puis nous nous sommes éloignés un peu pour admirer tranquillement ce paysage fou et faire une petite vidéo foot !
Et la une belle rencontre, nous avons commencé a discuté avec un couple de jeune vieux, des anglais voulaient les prendre en photo mais eux on refusé, ils demandaient d’être payé. Les uns parlaient en anglais et les autres en castellano et personne ne se comprenait. J’ai servi de traduction, ils ont pris la photo, donné l’argent et sont partis. Le papi nous a alors proposé de faire une photo gratuite, quel fût son étonnement quand nous avons gentiment refusé en expliquant qu’on avait son souvenir dans nos yeux. C’était une magnifique rencontre, drôle et pleine de tendresse. Il voulait même m’échanger contre sa femme après une demande en mariage ^^. D’une petite discussion à un grande abrazo qu’on oubliera jamais !
Nous nous munissons de plusieurs paquets de « sal con hierbas medicinales para reumatismo » que nous offrirons à chaque membre de notre jeune famille ou presque et reprenons la route 😉

Direction Cusco et préparation d’une nouvelle folle aventure 

Toutes les bonnes choses ont une fin ! Après avoir bien profité d’une semaine en moto il est l’heure de les rendre 🙁
Nous trouvons nos anciens casques sur internet pour avoir une idée du prix, quand nous arrivons au loueur, ce dernier se précipite sur ma moto pour bien vérifier qu’il n’y ait rien de cassé, celle de Guillaume totale confiance… Nous lui racontons notre mésaventure avec les casques, et à 23€ deux casques il ne les a pas accepté et avons dû payer ceux que nous avions « cachés » derrière le buisson ^^. Nous voulions les vendre à notre hôtel mais nous avons finalement préféré les donner à deux jeunes qui, en échange, nous ont offert deux pierres porte bonheur 🙂
Nous ne sommes pas trop ravis de retrouver notre cher hôtel, mais bon, vu que nous récupérons toutes nos affaires et intactes, nous décidons de rester là pour préparer le Choquequirao 🙂

Encore une belle idée de Laurie Leguevaque, en roots pour la plus dure rando de ce tour du monde !

Les photos juste ici 🙂



Infos utiles: prix pour 2

1€ = 3.65 sol

Dodo

  • Uniquement du camping sauvage 🙂

Transport

  • Location de deux motos pour 8j (Honda 150 et 250 cc chez Offroadmotorcycleperu): 980 sol / 268.5€, soit 33€ par jour pour deux. Fourni: 2 casques, pare pierre, protection genoux + coude
  • Achat de deux nouveaux casques double visière (une transparente et un tinté) + col moutmout anti froid: 85 sol / 23.2€ oui à ce prix ils était vraiment pas fou ^^

Visite

  • Sanitario animal de Cochahuasi: 20 sol / 5.3€ 


 

Les commentaires sont fermés