Cambodge: l’heure du bilan

th20 jours à travers le Cambodge

Après avoir sillonné les routes Vietnamiennes nous partons à la conquête du Cambodge. Nous y restons 20 jours au lieu de 28. Un grand changement après le Vietnam et un ressenti assez mitigé.  C’est parti pour le bilan et avant de commencer le retour en images et vidéos de notre périple cambodgien.

En images et vidéos:

Cambodge 2015 - Les drôles

 

Retour sur notre route:Capture d’écran 2015-12-15 à 07.52.50

  • Bavet
  • Phnom Penh
  • Battambang
  • Sisophon
  • Siem Reap
  • Beng Mealea
  • Strung Teng
  • Veun Kham

L’aventure a commencé par le passage de la frontière Vietnam Cambodge, une grande première détaillée un peu plus bas. Nous avions décidé de ne pas faire le sud, nous avions bien profité des plages au Vietnam et nous n’avions pas envie de faire autant de km.  Au final nous avons rejoins nos copains belges à Phnom Penh, puis nous avons filé vers Battambang les belges sont partis en Thaïlande (on se reverra en Australie), et nous nous optons pour un arrêt maladie à Sisophon. Eeeeet LA découverte des temples d’Angkor à Siem Reap, les haltes aux temples de Beng Mealea et Koh Ker et pour finir quelques jours à Stung Treng avant le passage de la frontière.

 

Bilan financier

L’objectif était 20€ par jour et par personne. Objectif atteint avec même des petites économies!  761€ pour 2 pour 20 jours au lieu de 800 (pas mal !)

Il faut savoir qu’au Cambodge en tant qu’étranger tu ne peux retirer uniquement que des dollars. Tu peux payer en dollar ils te rendent en dollar ou en riel. C’est un vrai casse tête ! Mais au final tu t’en sors, tu as juste l’impression de te faire avoir à chaque fois par contre…

Bilan du mois pour deux:

Capture d’écran 2015-12-15 à 06.48.54

Budget journalier pour deux:

Cadeaux/Utilités:  6€

Loyer:  7€

Resto:  17€

Transport:  3€

Visite:  4€

 

Quel transport et combien ? 1200 km sur nos pétrolettes !

« On ne change pas une équipe qui gagne! » Nous continuons avec nos deux pétrolettes ! Et pourvu que ça dure. Sinon, de ce que l’on a pu voir, le transport se fait principalement en mini vans.

  • Passer la frontière Vietnam-Cambodge: eaaasyyy !

Easy on dit ça une fois que c’est terminé ! Fallait nous voir en arrivant on était plus stressé l’un que l’autre ! C’était notre premier passage de frontière avec nos motos et on devait en plus faire faire nos visas. Nous étions dans l’inconnu et les avis que nous avions entendu étaient vraiment très mitigés ce qui nous plongeaient dans le flou mais l’aventure et l’inconnu on adore et puis à deux on y arrive toujours !!!

C’est parti, évidemment les douaniers sont des plus accueillants souriants et rassurants, nous refusons l’offre de deux inconnus qui voulaient nous faire nos visas pour 10$ de plus (qu’on se le disent c’est 10$ de plus juste pour nous remplir les formulaires…). Les formulaires sont traduits en anglais, nous les remplissons sans mentionner l’existence des motos. Nous donnerons l’équivalent de 5€ de plus pour la créations de visas.

Une fois nos sésames tamponnés c’est à pied à côté de nos motos que nous filons vers le Cambodge. Et là … un homme nous interpelle et nous fait signe que les motos ce n’est pas possible. Grand sourire et grand moment de solitude !! Le mec a qui j’avais donné un peu plus lui parle et avec un sourire (oui oui) nous dit: it’s ok you can go ! Hahahaaa c’est fait à nous le Cambodge ! Les petits plus ont peut être servi, est-ce que ça serait passé sans ? On a opté pour la sécurité et aucun problème, en 1h30 le tour était joué !

  • Les routes cambodgiennes

En arrivant au Cambodge la première chose qui nous a marqué c’est la présence de voitures beaucoup plus importante qu’au Vietnam.

La circulation dans les grandes villes reste chaotique. Phnom Penh est la plus dangereuse à notre gout. Les routes sont globalement de bonne qualité avec à certains endroits des portions avec des énormes nids de poules qui rendant la circulation plus lente, difficile et fatigante. Mais dans l’ensemble, les routes et chemins qui forment les axes majeurs sont bons !


Au Cambodge nous avons totalisé:

  • 1 crevaison pour Laurie
  • 2 pots d’échappement fissurés (ressoudés dans une sorte de métallurgie)
  • 1 fuite au réservoir de Guillaume réparée avec de l’Araldite
  • nous  avons mis 7 fois de l’essence pour au total 36€
  • litre d’essence: 3500 – 0,8€
  • vidange: de 3 à 8€

IMG_5597IMG_5591IMG_5660

 

 

 

 

 

 

Où avons-nous dormi ?

Tout comme pour le Vietnam ce ne sont pas les hébergements qui manquent. Le plus impressionnant reste à Siem Reap: des barres hôtelières (étoilés ou de luxe) les unes à coté des autres !

Le petit enfin l’énorme plus du Cambodge c’est la piscine ! Dans les grands sites touristiques beaucoup d’hôtels, auberges et même guesthouses ont la piscine. Le prix n’est pas beaucoup plus cher et après une bonne journée de visite sous une chaleur étouffante quel bonheur de se jeter dans l’eau !

Pas de camping pour nous le temps ne nous l’a pas permis, au final:

  • 13 nuits en guesthouse
  • 6 nuits en auberges

Le petit moins du Cambodge, et qui nous a bien fait halluciné d’ailleurs, c’est le prix de la clim: le même que celui de la chambre. Explications. Novembre au Cambodge il fait très chaud, les chambres sont équipées de ventilateur et de clim, mais la clim se paye ! A Sisophon nous avons payé la chambre la plus chère, Guillaume était malade, nous nous sommes arrêtés à la première guesthouse (aimable comme des portes de prison). Le prix de la chambre double avec salle de bain et wifi (inexistante ou capricieuse) était de 6$ et avec la clim 12$!!!  Et c’est comme ça partout ! Et pour la petite histoire, Guillaume voulait la clim (de loin la meilleure option pour se reposer) une fois allumée il me dit avec sa petite voix de maladou « j’ai froid »… Ah non!! hein!! avec le prix qu’on paye là t’as chaud !


Nous avons déboursé entre 5 et 16$. Quelques exemples pour deux…

  • dortoirs 6 lits Phnom Penh (avec piscine): 16$ – 14,6€
  • chambre privée avec lit double, sdb, tv et ventilo en guesthouse (avec piscine) à Battambang: 8$ – 7,3€
  • chambre privée avec lit double, sdb, tv et ventilo en guesthouse (avec piscine) à Siem Reap au Village Garden: 10$ – 9,1€

Les découvertes culinaires du Cambodge:

Nos bon plats « passe partout » sont toujours là (et nous suivrons toute l’Asie je pense…): riz ou pâtes sautés avec légumes, œuf, porc, poulet, poisson, bœuf ou fruits de mer. Dans les petits commerces des gâteaux qu’on retrouve chez nous, on a craqué pour des cookies qui d’ailleurs été excellents au vrai gout de chocolat ! Au Vietnam nous avions pris l’habitude de manger dans les petits « stand » de rues, ces petits restos qui ne payent pas de mine (niveau hygiène ne pas se poser la question) mais qui sont tellement bons et si peu chers ! Au Cambodge il y en a très très peu. Direction les restos…

On a apprécié et découvert:

  • Caphe téco, le café glacé (on adore) moins goûteux que le Vietnamien il nous a parfois réservé d’excellentes surprises !
  • Amok, spécialité du pays
  • LokLak, autre grande spécialité, du porc ou du bœuf préparé dans une excellente sauce, un peu citronnée, accompagné de riz en général
  • Sauterelles et grillons grillés, j’ai adoré (Laurie) et depuis le temps que je voulais en goûter ! Ce n’est pas répugnant, ils sont cuisinés dans une sauce relevée et un peu pimentée, ça croustille un peu comme des chips, c’est bon quoi !
  • il y a aussi du pain comme au Vietnam
  • sans oublier les bières ! Angkor notre préférée. Il est possible de gagner des bières si vous avez un petit logo sur la capsule. On en a gagné une svp 😉

IMG_5965Notre lexique

Prononcez comme si vous lisez en français; l’orthographe, je ne la connais point! Nous avons rencontré quelques Cambodgiens qui parlaient français, après le génocide beaucoup se sont réfugiés en France. L’anglais dans les grandes villes est assez bien répandu ailleurs oublié complètement !

  • bonjour: sousday ou hello
  • merci: akoun
  • merci beaucoup: akoun shran
  • français: baran (à l’origine, mais maintenant baran signifie tous les étrangers blancs, de ce que l’on a compris)
  • un: mouille
  • deux: pi
  • trois: by
  • quatre: boum
  • cinq: pram
  • six: pram mouille
  • sept: pram pi
  • huit: pram by
  • neuf: pram boum
  • café glacé: caphe téco

Bilan

Le Cambodge en moto ça se fait très bien même si les routes sont trop droites ^^ les voitures y sont bien plus nombreuses qu’au Vietnam et roulent très vite… Bref, Phnom Penh est une ville bouillonnante et en pleine émergence mais qui n’oublie pas son terrible passé. Battambang est sympa à découvrir sur 2 ou 3 jours (big bouddha, bat cave, aéroport désaffecté…) et si vous aimez les hôtels de luxe avec piscine c’est le bon endroit ! Et enfin Siem Reap et le fameux site « d’ Angkor » tel un décor de film au couché ou levé du soleil, nous avons adoré ses temples…bon même si il y avait quelques troupeaux de chinois « un tentiné » persécutant  😉 Nous finirons avec Stung Treng où les activités manquent un peu à l’ appel mais où il fait bon vivre au bord du Mékong…

Pour finir, un peu frustré niveau monnaie, c’était du sport car en tant qu’étranger tu ne peux retirer que des dollars, à chaque achat la monnaie est rendue en riel. Au final tu ne sais jamais si tu as le compte mais une chose est sûre, tu payes plus cher avec le $… (malin le Cambodgien ^^)

Pour les étapes que nous avons faites 20 jours nous a suffit, peut être un prochain voyage à la conquête du sud du Cambodge qui, parait-il, est magnifique … ?

Pour l’instant le Laos nous enchante, à vite pour de nouvelles aventures !

IMG_5695

2 commentaires

  1. Merci pour vos commentaires ! Ça donne envie de faire comme vous les photos sont magnifiques !!!

    • Merci beaucoup ! Ça demande du temps et du travail mais on essaye de tenir la cadence ! Des commentaires comme celui la nous font tellement plaisir et nous booste à continuer ! Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *